Wengen et le Jungfrau

Train à crémallière entre Lauterbrunnen et Wengen
Train à crémallière entre Lauterbrunnen et Wengen

WENGEN ET LE JUNGFRAU

Après un court séjour à Lauterbrunnen, un petit village en Suisse au fond de la vallée, un arrêt incontournable s’imposait… Wengen. Ce nom est bien connu des amateurs de couteaux suisses, mais c’est avant tout un village en montagne. Pas question de s’y rendre en voiture, il fait partie des lieux « sans voiture » du pays. Le trajet en train à crémaillère pour s’y rendre est une expérience en soi, croyez-moi.

Rencontre entre deux trains lors de la montée.
Rencontre entre deux trains lors de la montée.
La vallée se dévoile à chaque tournant.
La vallée se dévoile à chaque tournant.

Arrivés à la gare, c’est avec empressement qu’on s’est rendu à l’hôtel à pied, valise à la main, au prix d’un effort considérable en raison de la distance et de la montée abrupte à faire. Je ne disposais que de deux jours devant moi pour prendre en photo de cet endroit, ayant la réputation d’être l’un des plus beaux sites du monde. Du village, quel que soit le point de vue, le panorama surplombant la vallée était somptueux. Toutefois, la touche finale était manquante! Les sommets enneigés de la Jungfrau, de l’Eiger et du Mönch étaient dans les nuages. À tout moment, j’espérais un dégagement, qui malheureusement ne se produisait pas.

Lorsque tous les éléments m’incitaient à rester bien tranquille à l’hôtel en cette veille de départ, j’ai emballé mon matériel, enfilé mon imperméable et je suis parti sous la pluie sans destination précise. D’une rue à l’autre, d’un chemin de gravier à un sentier de terre battue, d’un passage boueux à ce qui ressemblait à une trace de bétail dans les pâturages, j’ai gagné de l’altitude.

« Au bout de ce sentier, un homme se dressait devant le paysage. Il m’a regardé en souriant et avec un fort accent allemand, il me lança : « Welcome in my tai-chi place! »

Le point de vue n’en demeurait pas moins à la hauteur de mes attentes. Au tournant d’un sentier, un regain d’énergie m’envahit. Le sommet de la Jungfrau s’était enfin pointé à travers les nuages. Un coup d’œil époustouflant ! Au bout de ce sentier, un homme se dressait devant le paysage. Il m’a regardé en souriant et avec un fort accent allemand, il me lança : « Welcome in my tai-chi place! »

Canon EOS 6D, Objectif : EF24-70mm f/2.8L USM, Exposition : 0,6s à f/11, ISO 50

INFORMATIONS UTILES

Pour en savoir plus sur la destination : Découvrir la Suisse

Pour en savoir plus le village : Wengen

Suggestion d’hébergement à Wengen : Hotel Edelweiss

Laisser un commentaire