La Nouvelle-Orléans : Mardi Gras, Jazz et heure Magique

Le Mississippi fume dans les brumes matinales
Le Mississippi fume dans les brumes matinales
Les fêtards dégrisent dans la fraîcheur du brouillard matinale sur les rives du Mississippi à deux pas de Bourbon Street.
Les fêtards dégrisent dans la fraîcheur du brouillard matinale sur les rives du Mississippi à deux pas de Bourbon Street.

LA NOUVELLE-ORLÉANS : MARDI GRAS, JAZZ ET HEURE MAGIQUE

Après une connexion turbulente à Houston, je suis assis à contempler par le hublot les bayous de la Louisiane. À peine débarquer de l’avion, me voilà en direction du célèbre « Quartier français ». On m’a mis en garde, c’est le premier samedi du Mardi gras, l’atmosphère sera électrisante.

Samedi soir sur Bourbon Street dans le French Quarter. La rue s'anime lentement
Samedi soir sur Bourbon Street dans le French Quarter. La rue s'anime lentement

Des milliers de personnes déambulent dans les rues. Les gens sont costumés, portent des masques ou du maquillage, des colliers de perles aux couleurs symboliques du carnaval. Le vert pour la foi, l’or pour le pouvoir et le violet pour la justice. L’alcool coule à flot en pleine rue, sous la forme de « drinks » grands formats aux noms exotiques tels que « Hand Grenade, Sing Sing Hurricane… Après quelques pas, je bifurque sur la « Bourbon Street ». La rue Canal semblait chargée d’électricité, mais me voilà maintenant plongé dans une foule qui semble déchaînée en ce début de soirée !

Classique
Classique "Drink"
Signalisation mytique sur Bourbon Street
Signalisation mytique sur Bourbon Street

Les bars se succèdent, la musique émane de partout. C’est la frénésie ! Des musiciens de rue tentent de voler la vedette aux groupes dans les bars aux portes et volets ouverts. Je n’ai pas fait que cent mètres, voilà que je reçois un collier de perles en pleine figure. Les jouets de peluches, les verres en carton, les colliers fusent de toute part. Des centaines de personnes sont perchées sur les balcons et prennent plaisir au lancer de petits objets dans la foule. L’animation est à son comble !

Foule sur Bourbon Street

À un certain moment, je m’arrête. L’heure magique approche. Après une très brève réflexion, j’en arrive à la conclusion qu’il sera tout simplement impossible de sortir mon trépied ici. Soudainement, une bouteille de bière vient s’écraser à mes pieds après un vol plané depuis le balcon, deux étages plus haut. Il est temps prendre une pause de l’étourdissante « Bourbon Street ». Je bifurque à la première intersection. Le calme revient peu à peu, à mesure que je m’éloigne. Je lève les yeux au ciel en pensant que le Mardi Gras est d’une excentricité que ne s’explique pas…

Jazzman en pleine rue sur Royal Street
Jazzman en pleine rue sur Royal Street

Les cris et la cacophonie musicale s’estompent pour laisser place à un rythme plus mélodieux. La lumière est à point pour ma photo. Je déploie mon trépied sous la transcendante mélodie de « The house of the rising sun », interprétée par un groupe de jazz, non loin sur la rue Royal. Au moment de faire la photo, je me dis que cette chanson ne résonnera plus jamais de la même manière dans mes oreilles…

Scène de rue au coeur du Vieux-Carré. Musique jazz et instant de magie au coin des rues St-Peter et Royal.
Les couleurs nocturnes du Vieux-Carré de la Nouvelle-Orléans en Louisiane
Les couleurs nocturnes du Vieux-Carré de la Nouvelle-Orléans en Louisiane
Jackson Square sous un crépuscule coloré.
Jackson Square sous un crépuscule coloré.
Les Crescent Brigdes qui enjambent le Mississippi devant la "skyline" de la Nouvelle-Orléans.

Laisser un commentaire